STANDARD

STANDARD DU CHIEN DE BERGER DES SHETLAND
(SHETLAND SHEEPDOG)

Race britannique

Traduction effectuée par R. TRIQUET.

ASPECT GENERAL : petit chien de travail à poil long, d'une grande beauté, en aucune façon lourd ni grossier. Harmonie des formes, de telle sorte qu'aucune partie ne semble disproportionnée par rapport à l'ensemble. Le pelage, la crinière et le jabot très fournis, la tête bien sculptée, la douceur de l'expression concourent à la présentation du shetland idéal.

CARACTERISTIQUES : éveillé, doux, intelligent, solide et actif.

TEMPERAMENT : affectueux et réceptif vis-à-vis du maître, réservé envers les étrangers, jamais craintif.

TETE ET CRANE: la tête est raffinée dans ses lignes et, vue de dessus ou de profil, elle a la forme d'un coin allongé, tronqué, allant en diminuant progressivement de l'oreille à la truffe. La largeur du crâne est proportionnée à la longueur du crâne et du museau. L'ensemble doit être considéré par rapport à la taille du chien. Le crâne est plat, d'une largeur modérée entre les oreilles, sans proéminence de la crête occipitale. Les joues sont plates et se fondent doucement dans un museau bien arrondi. Le crâne et le museau sont d'égale longueur et le centre en est la commissure interne de l'œil. De profil, la ligne supérieure du crâne doit être parallèle à la ligne supérieure du chanfrein avec un stop peu accusé mais net. La truffe, les lèvres et le pourtour des yeux sont noirs. L'expression caractéristique est le résultat de l'équilibre parfait et de l'harmonie du crâne et du chanfrein, de la forme, de la couleur et de la position des yeux, de la position et du port correct des oreilles.


BOUCHE
: mâchoires d'égale longueur, nettes, fortes ; la mâchoire inférieure est bien développée. Lèvres serrées. Dents saines présentant un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.

YFUX : les yeux sont de dimensions moyennes, disposés obliquement, en forme d'amande. Ils sont de couleur brun foncé sauf chez les merle où un œil ou les deux yeux peuvent être bleus ou tachés de bleu.

OREILLES : les oreilles, sont petites et modérément larges à la base, placées assez près l'une de l'autre au sommet du crâne. Quand le chien est au repos, elles sont rejetées en arrière mais, quand il est attentif, elles sont ramenées vers l'avant et portées semi-dressées, les pointes retombant vers l'avant.

COU : le cou est musclé, bien galbé, d'une longueur suffisante pour que la tête soit portée fièrement.

AVANT-MAIN : épaules très bien inclinées vers l'arrière. Au garrot, les omoplates ne sont séparées que par les vertèbres mais elles s'inclinent vers l'extérieur pour permettre la courbure des côtes qui est recherchée. L'articulation scapulo-humérale est bien angulée. Le bras et l'omoplate sont de longueur approximativement égale. Le coude est à égale distance du garrot et du sol. Les membres antérieurs doivent être d'aplomb quand ils sont vus de face, musclés et nets ; leur ossature est forte. Les canons métacarpiens sont solides et flexibles.

CORPS : la longueur du corps, de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse est légèrement supérieure à la hauteur au garrot. La poitrine est haute ; elle atteint la pointe du coude. Les côtes sont bien cintrées mais elles s'inclinent en fuseau dans leur moitié. inférieure pour permettre le libre jeu des antérieurs et des épaules. Le dos est droit et la ligne du rein présente une gracieuse courbure. La croupe s'incline graduellement vers 1'arrière.

ARRIERE-MAIN : la cuisse est large et musclée. Le fémur forme avec le coxal un angle droit. L'articulation du grasset offre un angle nettement marqué. Le jarret est net, anguleux et bien descendu ; son ossature est forte. Vu de derrière, le canon métatarsien doit être d'aplomb.

PIEDS : de forme ovale. Les coussinets sont bien épais, les doigts cambrés et serrés.

QUEUE : attachée bas. Les vertèbres caudales vont en s'amenuisant progressivement et atteignent au moins la pointe du jarret. Le poil est abondant. La queue offre une légère courbe vers le haut. Elle peut se relever légèrement quand le chien est en action mais jamais au-dessus du niveau du dos. Elle n'est jamais nouée.

ALLURES - MOUVEMENT : allures souples, unies et gracieuses, l'impulsion étant donnée par les membres postérieurs, le chien couvrant le maximum de terrain avec le minimum d'efforts. Le fait de tricoter ou de rouler dans les allures, l'amble, la démarche raide du chien monté sur des échasses, l'allure sautillante avec déplacement vertical important constituent de très graves défauts.

POIL : le poil est double. Le poil de couverture long, est droit et dur de texture. Le sous poil est doux, court et serré. La crinière et le jabot sont très abondants et les membres antérieurs sont bien frangés. Les membres postérieurs sont couverts d'un poil très abondant au-dessus des jarrets, mais en dessous, le poil est assez court. Le poil de la face est court. Les spécimens connus sous le nom de "poil court" sont à rejeter.

COULEUR : les zibelines sont clairs ou ombrés ; tous les tons sont admis, du doré pâle à l'acajou intense mais, dans sa nuance, la couleur doit être d'un ton soutenu. Le louvet et le gris sont à éviter. Les tricolores sont d'un noir intense sur le corps ; on préférera chez les tricolores, des marques d'un feu vif. Les bleu merle : bleu clair argenté, éclaboussé et marbré de noir. On préférera des marques d'un feu vif mais leur absence ne doit pas être pénalisée. De grandes taches noires, la couleur ardoise ou la nuance rouille, que ce soit dans le poil de couverture ou dans le sous poil, sont à proscrire. L'effet produit doit être bleu. Les Noir et blanc et noir et feu sont également des couleurs reconnues. Les marques blanches peuvent apparaître (sauf chez les noir et feu) sur le poitrail, le jabot, les membres, l'extrémité de la queue ; elles peuvent former une liste ou un collier. Les marques blanches seront préférées, en partie ou dans leur totalité (sauf chez les noir et feu) mais leur absence ne sera pas considérée comme un défaut. Les taches blanches sur le corps sont à proscrire.

TAILLE : la hauteur au garrot idéale est de 37 cm chez le mâle et de 35,5 cm chez la femelle. Tout écart de plus de 2,5 cm en plus ou en moins par rapport à ces tailles constitue un défaut très grave.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

POINTS DE NON-CONFIRMATION

TYPE GENERAL: manque de type, taille sortant des limites de 36 à 40 cm pour les mâles et de 34 à 38 cm pour les femelles.

POINTS PARTICULIERS DANS LE TYPE: oreilles dressées et toute trace d'intervention chirurgicale au niveau des oreilles ayant pour but d'en corriger le port; chanfrein busqué ("nez romain"); fouet défectueux, trop court n'atteignant pas la pointe du jarret, porté sur le dos; jarret droit.

ROBE: marques blanches dans la robe autres que celles prévues par le standard (sauf pour le bleu merle) ; ladre.

CARACTERE: chien trop peureux ou agressif.

ANOMALIES: monorchidie, cryptorchidie, prognathisme supérieur et inférieur. Tout manque de dents, mais l'absence des tuberculeuses et, soit une PC2 ou d'une PC3 ou d'une PC4 est tolérée. En aucun cas le manque de une ou plusieurs PC1 ne doit être prise en considération. Vertèbres caudales soudées ou coudées.

Désormais à la demande de la S.C.C. il ne devra plus être tenu compte pour la confirmation de l'absence de PC1. En concours, la présence d'une denture compléte reste nécessaire pour l'obtention du qualificatif EXCELLENT.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site